Francine Pauly

La macrophotographie nous entraine vers l’infiniment petit et paradoxalement aboutit nous faire découvrir l’univers. Une étrange et merveilleuse connivence de l’immense et du minuscule nous apparaît sous l’objectif de Francine Pauly lorsque le vivant végétal se donne des allures d’éruptions solaires ou des airs d’anneaux de Saturne. L’abstrait artistique de certaines oeuvres rivalise avec les créations les plus colorées de peintres les plus délurés ou les clichés satellitaires reçus depuis l’espace. La poésie de l’univers se retrouve jusqu’au plus petit atome pour qui sait voir, et Francine sait…