Eric Fransman

Photographe

Brut urbain de décoffrage ! C’est le premier terme qui nous vient à l’esprit lorsqu’on découvre les œuvres non retravaillées d’Éric. Ce qui compte pour lui c’est l’instant, la lumière, le graphisme insoupçonné, presque abstrait, des graffitis se reflétant, se superposant, se fondant, dans le décor de la ville qu’il parcourt, laissant agir son instinct de photographe. Un instinct, un talent, qui nous offre de magnifiques images de notre vie, de notre temps dans ce qu’il a à la fois de plus éphémère et de plus moderne.